/ / Comment arrêter l’allaitement sans culpabiliser ?

Comment arrêter l’allaitement sans culpabiliser ?

C’est une question très intéressante car beaucoup de mamans se retrouvent confrontées à ce sentiment lorsqu’elles ont décidé de mettre fin à l’allaitement. Parfois elles y sont contraintes, surtout lors de la reprise du travail.

Tout d’abord, il est possible de continuer à allaiter en travaillant, il y a plusieurs possibilités : tirer son lait au travail si cela est possible, proposer du lait artificiel au bébé lorsque vous êtes au travail et l’allaiter de façon exclusive le soir et les jours où vous ne travaillez pas.

En fait, tout est possible dès lors où vous êtes profondément d’accord avec ce choix. Il s’agit surtout de cela pour le choix d’arrêter d’allaiter. Arrêter d’allaiter alors qu’au fond de vous, vous n’êtes pas prête entrainera forcément un sentiment de culpabilité.

La culpabilité naît quand on n’est pas alignée avec notre choix, quand on le fait pour de mauvaises raisons. Alors avant de décider d’arrêter d’allaiter il va falloir sonder son cœur, « est-ce que j’ai vraiment envie d’arrêter d’allaiter ? Y suis-je contrainte ?

Si il n’y a pas un vrai :  » OUI, je veux arrêter d’allaiter » alors oui, il y aura un sentiment de culpabilité et il sera peut-être même difficile pour le bébé de comprendre ce qu’il se passe.

En effet le bébé est une véritable éponge émotionnelle, il ressent exactement ce que la maman ressent, il sait … Sauf que lui, il entend le cœur de sa maman et non pas son mental agité…

S’aligner, être véritablement en accord avec son cœur et son esprit permettront aux choses de se faire naturellement et sans résistance des 2 côtés. Une relation ne peut-être vraie et épanouissante que si on s’écoute en priorité.

Décider pour soi, avec son cœur, être alignée avec ses besoins poseront naturellement les choses à l’extérieur de nous.

A lire également